Notre travail dans le domaine du diabète

En Suisse, près de 500 000 personnes sont atteintes de diabète, dont environ 90% (une personne sur 18) souffrent de diabète de type 2.1 De nombreuses personnes ignorent peut-être encore qu’elles sont également atteintes car il faut en moyenne sept ans pour qu’un diabète de type 2 soit détecté.2 Le nombre de sujets diabétiques augmente constamment. Selon des estimations, le nombre de personnes atteintes de diabète dans le monde s’élèvera à 700 millions en 2045.3

Environ

500000

personnes souffrent de diabète en Suisse.1

Le diabète de type 2 représente environ

90%

de tous les cas de diabète diagnostiqués chez des adultes.1

«Le diabète est un domaine thérapeutique important chez MSD. Nous nous engageons pour l’excellence scientifique et les innovations dans la recherche sur le diabète, afin d’améliorer en permanence les possibilités thérapeutiques des patients.»

Helgo Magnussen, Director Business Unit Primary Care & Vaccines, MSD Switzerland

Diabète de type 22

Le diabète de type 2 est une maladie chronique qui se développe lentement et est caractérisée par un taux élevé de sucre sanguin. Il apparaît au moment où le pancréas ne produit plus suffisamment d’insuline ou que le corps ne peut plus utiliser efficacement l’insuline pour transformer le sucre sanguin en énergie (résistance à l’insuline). Dans la plupart des cas, le diabète de type 2 survient dans la seconde moitié de la vie. Au début, aucun symptôme n’est détectable. Souvent, la maladie n’est identifiée qu’au moment où apparaissent de premières complications telles que des plaies qui cicatrisent mal et s’infectent facilement ou des troubles de la vision. Le diabète de type 2 survient aussi de plus en plus fréquemment chez des sujets plus jeunes présentant un surpoids important.

Le diabète de type 2 recèle un risque élevé de maladies cardiovasculaires et de cas de décès.

Les personnes atteintes de diabète de type 2 âgées de 45 à 64 ans présentent un risque accru d’infarctus du myocarde.4

Les patients souffrant de diabète de type 2 présentent un risque augmenté de 1,5 à 2 fois d’accident vasculaire cérébral par rapport à la population générale.5

50% des cas de décès de personnes atteintes de diabète de type 2 sont la conséquence d’une maladie cardiovasculaire.6

Chez les personnes souffrant de diabète de type 2, le contrôle glycémique revêt une importance fondamentale.2

Le traitement du diabète de type 2 vise surtout à la normalisation des valeurs élevées de la glycémie. La passage à une alimentation plus saine et davantage d'exercice peuvent y contribuer. Néanmoins, dans de nombreux cas, ceci ne suffit pas. Ces patients doivent en outre prendre des antidiabétiques (médicaments qui abaissent la glycémie) et se rendre régulièrement chez leur médecin.

Nous faisons de la recherche dans le développement de nouveaux traitements qui procurent aux patients diabétiques une meilleure qualité de vie.

Le diabète est une maladie chronique incurable à ce jour. MSD s’engage activement depuis des années dans la recherche sur le diabète, afin de pouvoir mettre à disposition des patients affectés des thérapies innovantes.

MSD assume un rôle de leader dans le domaine du diabète

En mettant en permanence l’accent sur l’innovation et la science approfondie, nous travaillons à la recherche, au développement et à la préparation de médicaments et de vaccins. Notre programme de recherche portant sur de longues années dans le domaine du diabète a permis en 2007 de contribuer à l’un des progrès majeurs dans le traitement du diabète de type 2: l’introduction de molécules appelées inhibiteurs de DPP-4 comme option thérapeutique d’une nouvelle classe à l’époque. Même si la qualité de vie des patients diabétiques s’est ainsi nettement améliorée, tous les patients ne réussissent pas encore à atteindre leur valeur cible de glycémie. Aujourd’hui, les substances appelées inhibiteurs de SGLT-2 constituent une nouvelle classe d’antidiabétiques pour le traitement du diabète de type 2. Les patients ont ainsi d’autres traitements d'association et traitements adjuvants à leur disposition pour le diabète de type 2.

Nous nous engageons pour améliorer les possibilités de détection précoce du diabète.

Chez de nombreux patients, le diabète n’est reconnu qu’au moment où des symptômes visibles se manifestent2. Le logiciel PARIS (Patient at Risk Identification System) développé par MSD aide dans l’identification des patients présentant un risque diabétique et cardiovasculaire. Avec PARIS, il est possible d’estimer le risque de maladie à partir de données du patient - comme base pour la détermination du traitement optimal. En outre, PARIS devrait permettre d’éviter des sur-traitements ou des sous-traitements, d’exploiter plus efficacement les ressources et d’obtenir des résultats thérapeutiques plus mesurables.

Références

1 Bundesamt für Gesundheit https://www.bag.admin.ch, dernier accès le 13.12.2018; 2 https://www.diabetesschweiz.ch/, dernier accès le 13.12.2018; 3 Diabetes Atlas der IDF https://www.diabetes-online.de/, dernier accès le 13.12.2018; 4 Haffner et al. Mortality from coronary heart disease in subjects with type 2 diabetes and nondiabetic subjects with and without prior myocardial infarction. New England Journal of Medicine. 1998 Jul 23;339(4):229 – 234.; 5 Emerging risk factors collaboration: Diabetes mellitus, fasting blood glucose concentration, and risk of vascular disease: a collaborative meta-analysis of 102 prospective studies. The Lancet. 2010.; 6 World Health Organisation Europe. Data and Statistics. http://www.euro.who.int/en/ health-topics/noncommunicable-diseases/diabetes/data-and-tatistics.