Le cancer de l’œsophage (carcinome œsophagien) - Définition et principales informations

Le cancer de l’œsophage, aussi appelé carcinome œsophagien, est l’un des cancers les plus rares. Chaque année en Suisse, on dénombre près de 600 nouveaux cas, ce qui représente un peu plus de 1% de toutes les maladies cancéreuses. Le cancer de l’œsophage se développe la plupart du temps à partir des cellules de la muqueuse œsophagienne. Souvent, les carcinomes de l’œsophage ne provoquent aucun trouble durant une période prolongée. Pour cette raison, les diagnostics posés à un stade avancé sont fréquents. La guérison ne concerne alors que de très rares cas. Ces dernières années, nous avons toutefois assisté au développement de nouvelles méthodes qui élargissent le spectre thérapeutique et qui peuvent considérablement améliorer le succès du traitement.

600

En Suisse , un cancer de l’œsophage est diagnostiqué chez environ 600 personnes par an, dont environ 450 en meurent chaque année.

600000

Le cancer de l’œsophage est le neuvième cancer le plus fréquent dans le monde et il touche plus de 600 000 personnes chaque année.

Le cancer de l’œsophage concerne surtout les adultes d’un certain âge. Parmi les personnes atteintes, environ 75% sont des hommes et 25% des femmes.

Le cancer de l’œsophage (carcinome œsophagien)

Dans le cancer de l’œsophage, des cellules cancéreuses se forment dans le tissu œsophagien.

L’œsophage est un tube élastique constitué de muscles qui conduit les aliments et les liquides de la bouche à l’estomac. La paroi de l’œsophage se compose de plusieurs couches de tissus, dont la muqueuse, des muscles et du tissu conjonctif.

Le cancer de l’œsophage commence sur le revêtement qui tapisse l’intérieur de l’organe, avant de se propager vers l’extérieur à travers les autres couches à mesure de sa croissance. Lorsque le cancer se développe depuis les cellules muqueuses situées dans la partie supérieure de l’œsophage, on parle de «carcinome épidermoïde». Lorsque le cancer se développe depuis les cellules muqueuses situées dans le tiers inférieur de l’œsophage, on parle d’«adénocarcinome». Comme les autres cancers, le cancer de l’œsophage peut former des métastases ou se propager à d’autres parties du corps.

Signes et symptômes du cancer de l’œsophage

Dans la majorité des cas, le cancer de l’œsophage ne provoque pas de trouble pendant une longue période.
Les signes suivants peuvent évoquer un cancer de l’œsophage:

  • difficultés à avaler, d’abord des aliments solides, puis aussi des aliments mous et liquides
  • sensation inhabituelle d’étranglement lors de la déglutition d’aliments
  • crampes douloureuses de l’œsophage
  • brûlures d’estomac ou renvois fréquents (reflux)
  • perte de poids involontaire
  • douleurs et enrouement

Ces symptômes peuvent également avoir d’autres causes bénignes. Ils doivent néanmoins toujours faire l’objet d’une consultation médicale. Plus une tumeur est décelée précocement, meilleures sont les options thérapeutiques et les chances de guérison.

Options thérapeutiques

Dans le cancer de l’œsophage, la principale option thérapeutique est l’opération. Son objectif est de retirer entièrement la tumeur et de guérir ainsi la maladie. Selon le cas, le cancer de l’œsophage peut aussi être traité par radiothérapie, chimiothérapie ou immunothérapie ou une combinaison de ces méthodes.

Facteurs de risque associés au cancer de l’œsophage

On suppose que différents facteurs peuvent favoriser l’apparition d’un cancer de l’œsophage, en particulier:

  • le tabagisme
  • une forte consommation d’alcool
  • œsophage de Barrett, c’est-à-dire des modifications cellulaires dans la partie basse de l’œsophage, qui peuvent entraîner un cancer
  • le reflux gastro-œsophagien, aussi appelé «brûlures d'estomac», est considéré comme la cause la plus fréquente de l’œsophage de Barrett
  • le surpoids

Selon les connaissances actuelles, le cancer de l’œsophage n’est pas héréditaire, mais il peut malgré tout exister des prédispositions familiales.

Prévention du cancer de l’œsophage

Les mesures suivantes permettent de réduire le risque de cancer de l’œsophage:

Évitez le tabac et l’alcool

Le tabac et l’alcool sont considérés comme les principaux facteurs de risque liés au style de vie dans le cancer de l’œsophage. Chacun de ces facteurs multiplie par quatre le risque de développer ce type de cancer, et il est encore supérieur lorsque les risques sont combinés. Renoncer au tabac et à l’alcool est l’une des meilleures méthodes de prévention du cancer de l’œsophage.

Bougez et surveillez votre alimentation et votre poids

Il est important d’avoir une alimentation équilibrée et de maintenir un poids sain. Une alimentation riche en fruits et légumes et la pratique régulière d’une activité physique peuvent contribuer à réduire le risque de cancer de l’œsophage.

En cas de reflux gastro-œsophagien ou d’œsophage de Barrett, faites-vous traiter

Le traitement du reflux peut aider à prévenir l’œsophage de Barrett et le cancer de l’œsophage. Un changement de l’alimentation et du style de vie, ou encore des médicaments ou une intervention chirurgicale permettent de traiter le reflux. Il existe également différentes options thérapeutiques pour les modifications cellulaires observées dans l’œsophage de Barrett.

En Suisse, près de 600 nouveaux cas de cancer de l’œsophage sont diagnostiqués par an. Environ 450 patients en meurent chaque année.

En Suisse, près de 600 nouveaux cas de cancer de l’œsophage sont diagnostiqués par an. Environ 450 patients en meurent chaque année.


CH-NON-01038, 03/2021