Comprendre le cancer du poumon

Le cancer du poumon est le cancer le plus fréquent et est la principale cause de décès par cancer dans le monde. Les principaux types de cancer du poumon sont le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) et le cancer du poumon à petites cellules (CPPC), qui se développent différemment et sont traités différemment. La plupart des cancers du poumon ne provoquent pas de symptômes jusqu’à ce qu’ils se soient propagés. Par conséquent, ils sont souvent diagnostiqués à un stade avancé. Si le cancer s’est déjà propagé en dehors des poumons, le pronostic pour les patients est très mauvais. Mais grâce à de nouveaux traitements efficaces, cette donnée est en train de changer. Au cours des dernières décennies, des progrès significatifs ont été réalisés dans le traitement du cancer du poumon. La recherche a permis d’avoir davantage de survivants et d’offrir plus d’espoir à ceux toujours confrontés à la maladie.

4400

Chaque année en Suisse, environ 4’400 personnes reçoivent un diagnostic de cancer du poumon et environ 3’200 en décèdent. Presque tous les nouveaux patients sont âgés de plus de 50 ans au moment du diagnostic. Les décès causés par le cancer du poumon représentent environ 19% de tous les décès par cancer.

2100000

En 2018, environ 2,1 millions de personnes ont reçu un diagnostic de cancer du poumon dans le monde et environ 1,8 millions en sont décédées. Ce chiffre représente environ 18% de tous les décès dus au cancer.

Cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) et cancer du poumon à petites cellules (CPPC)

Environ 85% des cancers du poumon sont des CPNPC. Ce cancer se développe plus lentement que le cancer du poumon à petites cellules (CPPC). Néanmoins, au moment où environ 40% des personnes sont diagnostiquées, le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps en dehors du thorax. Les principaux sous-types de CPNPC sont9 l’adénocarcinome, le carcinome épidermoïde et le carcinome à grandes cellules.

Environ 15% des cancers du poumon sont des CPPC. Ils sont très agressifs et se propagent rapidement. Au moment où la plupart des gens sont diagnostiqués, le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps.

Types et Stadification du cancer du poumon

La stadification du cancer du poumon diffère selon que le cancer est local ou s’est propagé des poumons aux ganglions lymphatiques ou à d’autres organes.


Stades du cancer du poumon non à petites cellules

Stade I

La tumeur mesure 3 cm ou moins, affecte les branches principales des bronches et ne s’est pas propagée au-delà des poumons.

Taux de survie à 5 ans

61%

Stade II

La tumeur mesure 5 cm ou moins et s’est propagée aux ganglions lymphatiques proches.
Sinon, il peut y avoir plus d’un nodule tumoral distinct présent.

Taux de survie à 5 ans

61%

Stade III

La tumeur mesure 5 à 7 cm et s’est propagée aux ganglions lymphatiques. Elle peut également s’être propagée aux régions environnantes. Deux ou plusieurs tumeurs distinctes sont présentes dans différents lobes du poumon.

Taux de survie à 5 ans

35%

Stade IV

La tumeur dans le poumon peut être de n’importe quelle taille et s’est propagée à des organes distants dans le corps.
C’est le stade le plus avancé du cancer du poumon.

Taux de survie à 5 ans

6%

Taux de survie à 5 ans

61%

Taux de survie à 5 ans

61%

Taux de survie à 5 ans

35%

Taux de survie à 5 ans

6%

Stades du cancer du poumon à petites cellules

  • Stade limité: la tumeur se localise uniquement dans un côté du thorax et seules des parties du poumon et des ganglions lymphatiques voisins sont touchées.
  • Stade étendu: La tumeur s’est propagée dans l’autre poumon, dans d’autres régions du thorax ou dans d’autres parties du corps.

Symptômes

La plupart des cas de cancer du poumon ne sont pas découverts avant d’avoir atteint un stade avancé. Cela est en partie dû au fait que les signes et symptômes du cancer du poumon apparaissent généralement uniquement lorsque la maladie s’est propagée dans d’autres parties du corps.

Les symptômes les plus fréquents comprennent:

Toux persistante ou qui s’aggrave

Sang dans les crachats

Douleur thoracique

Enrouement

Perte de poids

Perte d’appétit

Essoufflement

Fatigue

Facteurs de risque

Bien que le tabagisme soit la principale cause du cancer du poumon de loin, les autres facteurs comprennent:

  • l’exposition à la fumée secondaire
  • le radon
  • certaines substances sur le lieu de travail (à savoir l’amiante, l’arsenic)
  • les antécédents familiaux.
 
 

La prévention

La meilleure manière de prévenir le cancer du poumon est d’éviter la fumée de cigarette.

Les personnes fumeuses peuvent réduire leur risque en arrêtant de fumer, mais leur risque de cancer du poumon sera toujours plus élevé que celui des personnes n’ayant jamais fumé.

En Suisse,
environ 4’400 nouveaux cas de cancer du poumon sont diagnostiqués chaque année.

En Suisse,
environ 4’400 nouveaux cas de cancer du poumon sont diagnostiqués chaque année.


CH-NON-00594, 05/2020