Ce qu’il faut savoir sur le cancer et le biomarqueur MSI-H/dMMR

Le cancer n’est pas seulement une maladie. Il existe de nombreux types de cancer et la maladie peut apparaître partout dans le corps. Elle survient lorsque des cellules saines se développent de manière incontrôlée : Elles deviennent des cellules cancéreuses et détruisent les tissus sains. Les cellules cancéreuses peuvent se propager, se détacher de l’endroit où elles sont constituées et contaminer d’autres zones du corps (métastases). Les patients cancéreux ont besoin d’un traitement qui est le plus adapté à leur maladie spécifique. Les biomarqueurs, les caractéristiques biologiques, qui peuvent être mesurés dans le sang ou dans des échantillons de tissus, constituent une aide. MSI-h/dMMR est un biomarqueur.

Le cancer est la deuxième cause de décès la plus fréquente dans le monde

41700

En Suisse, près de 41’700 personnes par an sont diagnostiquées avec un cancer, environ 16’900 en décèdent, et 64% sont encore en vie 5 ans après le diagnostic.

18000000

En 2018, plus de 18 millions de personnes dans le monde ont reçu un diagnostic de cancer. Plus de 9 millions de personnes en sont décédées.

Que se passe-t-il dans le corps lorsqu’un cancer survient ?

Toutes les cellules de notre corps doivent remplir certaines tâches. Les cellules normales se divisent de manière ordonnée. Elles meurent lorsqu’elles sont usées ou endommagées et que de nouvelles cellules les remplacent. En cas de cancer, les cellules se divisent de manière incontrôlée et remplacent les cellules normales. Cela entraîne des troubles dans la partie du corps dans laquelle le cancer est apparu. Les cellules cancéreuses peuvent également se propager dans d’autres parties du corps. La plupart des types de cancers forment des nodules, également appelés tumeurs.

Comment se différencient les cancers

Certains types de cancer se développent et se propagent rapidement. D’autres se développent plus lentement. Ils répondent également de différentes manières à un traitement. Ainsi, certains types de cancer peuvent être traités efficacement par une intervention chirurgicale tandis que d’autres nécessitent des médicaments, comme la chimiothérapie, l’immunothérapie ou une association de différents traitements. Souvent, plus d’un traitement est utilisé.

Le rôle des biomarqueurs dans le traitement du cancer

Les biomarqueurs sont des caractéristiques biologiques qui peuvent être mesurées dans le sang ou dans des échantillons de tissus. Ils aident à mieux comprendre un cancer et peuvent fournir des indications sur le choix de l’option thérapeutique. Il existe différents biomarqueurs, MSI-H/dMMR en est un.

  • MSI-H signifie «High levels of MicroSatellite Instability», en français «instabilité microsatellitaire élevée». La MSI est une modification dans des séquences d’ADN courtes et répétitives (microsatellites) qui sont souvent présentes dans les cellules tumorales de différents types de cancer. Les cellules cancéreuses MSI-H ne peuvent pas corriger les erreurs qui surviennent pendant la réplication de l’ADN.
  • dMMR signifie «deficient mismatch repair», ce qui signifie en français «système de réparation de l’ADN défectueux». Normalement, le système de réparation de l’ADN intervient lorsqu’il identifie des erreurs et répare ces modifications cellulaires. Si ce système ne fonctionne pas, on parle d’un système de réparation de l’ADN défectueux (dMMR). Un système dMMR défectueux peut entraîner une instabilité microsatellitaire (MSI).

Les tumeurs présentant une instabilité microsatellitaire élevée répondent souvent mieux à certains traitements. Une analyse des biomarqueurs MSI peut contribuer à identifier les patients qui peuvent répondre à un tel traitement.

Comment fonctionne une analyse des biomarqueurs MSI-H/dMMR

Chaque cancer est différent. Afin de mettre en place un plan de traitement adapté à un patient, le médecin peut ordonner des analyses biologiques. Ces analyses servent à examiner la tumeur à l’aide de différents biomarqueurs, dont MSI-H/dMMR.

  • Un échantillon de tissu (biopsie) de la tumeur sera prélevé et le médecin ordonnera l’analyse.
  • Le médecin reçoit généralement les résultats après 2 à 10 jours.
  • Le médecin et le patient discutent des possibilités de traitement sur la base des résultats et décident quel traitement semble le plus approprié.

Progrès dans la recherche sur les biomarqueurs du cancer

La recherche sur les biomarqueurs a réalisé jusqu’à présent des progrès significatifs, offrant aux patients cancéreux de nouvelles options thérapeutiques.

Progrès dans la recherche sur les biomarqueurs du cancer

La recherche sur les biomarqueurs a réalisé jusqu’à présent des progrès significatifs, offrant aux patients cancéreux de nouvelles options thérapeutiques.


CH-NON-00951, 12/2020