Le zona est douloureux, imprévisible et il peut toucher chacun d’entre nous! 1,2

Lucerne, le 8 juillet 2019. Une personne sur quatre développe un zona jusqu’à l’âge de 80 ans.3,4 Et personne ne sait qui en sera concerné.2 L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande la vaccination contre le zona pour toutes les personnes âgées de 65 à 79 ans.5

Le zona est-il largement répandu?

Le zona affecte la population suisse dès l’âge de 50 ans à un degré élevé.6 En Suisse, on estime à 30’000 le nombre cas de zona par année.7

Qui peut avoir un zona?

Le zona peut affecter toute personne qui a contracté la varicelle. Ce sont 96% de tous les adultes.8-10 Une fois la maladie surmontée, le virus Varicella zoster migre le long des voies nerveuses et sommeille pendant des décennies dans les cellules nerveuses de la moelle épinière où la réactivation du virus peut avoir lieu au fur et à mesure que l’âge augmente.5,8-9

Les personnes dont les défenses naturelles du système immunitaire sont affaiblies sont particulièrement vulnérables:11,12

  • les personnes âgées
  • les personnes chez qui le système immunitaire est affaibli momentanément ou à cause d’une maladie, par exemple en raison de maladies chroniques (telles que le diabète, l’asthme, la BPCO et la dépression)

Comment se manifeste un zona?

Le zona se manifeste par une éruption cutanée douloureuse, principalement unilatérale, qui s’étend autour du corps comme une ceinture.5 Une complication très fréquente est la névralgie post-herpétique (NPH) douloureuse.13,14

Après que l’éruption cutanée ait guéri, ces douleurs nerveuses persistent pendant des mois, voire même des années.2 La personne qui en est concernée souffre de vives douleurs lancinantes constantes.14 Dans les cas graves, le zona peut également conduire à une cécité, une perte auditive, une paralysie temporaire ou une maladie psychique, engendrant en conséquence des coûts élevés.2

L’Office fédéral de la santé publique recommande la vaccination contre le zona

En Suisse, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande la vaccination contre le zona pour les personnes âgées de 65 à 79 ans, ainsi que pour les personnes à partir de 50 ans, pour lesquelles un traitement immunosuppresseur est prévu dans un futur proche.5 La vaccination est remboursée par l’assurance complémentaire de la plupart des caisses-maladies.

Vous trouvez des informations complémentaires sur le thème du zona sur www.stop-zona.ch

Références

1) Gnann JW Jr, Whitley RJ. Clinical practise. Herpes zoster. N Engl J Med. 2002;347(5):340–346

2) Harpaz R et al. Prevention of herpes zoster: recommendations of The Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP). MMWR Recomm Rep. 2008;57(RR-5):1– 30.

3) Miller E, Marshall R, Vurdien J. Epidemiology, outcome and control of varicella-zoster infection. Rev Med Microbiol. 1993;4:222–30.

4) Bowsher D. The lifetime occurrence of herpes zoster and prevalence of postherpetic neuralgia: A retrospective survey in an elderly population. Eur J Pain. 1999;3(4):335–42.

5) Bundesamt für Gesundheit (BAG): BAG Bulletin 48/2017: Empfehlungen zur Impfung gegen Herpes Zoster/«Gürtelrose»

6) Forbes HJ et al. Quantification of risk factors for herpes zoster: population based casecontrol study. BMJ. 2014 (13);348:g2911

7) Eckert N. et al. Varizellen und Herpes Zoster. Ein Virus, zwei Krankheiten und aktuelleImpfempfehlungen in der Schweiz. Therapeutische Umschau. 2016;73:247 – 252

8) Kimberlin D et al. Varicella-Zoster Vaccine for the Prevention of Herpes Zoster. N Engl J Med. 2007;356:1338–43.

9) Arvin A. Aging, immunity, and the varicella-zoster virus. N Engl J Med. 2005;352(22):2266–2267.

10) Schweizer Impfplan 2018. Bundesamt für Gesundheit und Eidgenössische Kommission für Impffragen, Richtlinien und Empfehlungen, Stand 2018.

11) Forbes HJ et al. Quantification of risk factors for herpes zoster: population based casecontrol study. BMJ. 2014 (13);348:g2911

12) Guignard AP et al. Risk of herpes zoster among diabetics: a matched cohort study in a US insurance claim database before introduction of vaccination, 1997-2006. Infection. 2014;42(4):729–35.

13) Lukas K., Edte A. Bertrand I. The impact of herpes zoster and post-herpetic neuralgia on quality of life: patient-reported outcomes in six European countries, 2011. J Public Health. 2012;20:441–451.

14) Johnson RW. Consequences and management of pain in herpes zoster. J Infect Dis. 2002;186(Suppl1):S83–90.

Ces informations sont destinées exclusivement aux professionnels des médias. MSD attire l’attention sur les dispositions de la loi sur la publicité pour les médicaments, en particulier sur l’interdiction de la publicité grand public des médicaments remboursés par les caisses-maladies.

A propos de MSD en Suisse:

1000 employés et employées travaillent en Suisse dans des fonctions nationales aussi bien qu’internationales. La division médecine humaine en Suisse est active dans le domaine des médicaments et produits biopharmaceutiques sur ordonnance couvrant les domaines thérapeutiques de l'oncologie, du diabète, des maladies cardiovasculaires, des maladies infectieuses (y compris les infections fongiques, la résistance aux antibiotiques, le VIH/sida et l'hépatite C), de l'immunologie, de la santé des femmes autant que dans le domaine des vaccins pour enfants, adolescents et adultes.
En Suisse, MSD est active dans la recherche clinique et la production de médicaments destinés aux essais cliniques dans le monde entier. MSD est également active à Lucerne, entre autres pour l’événement annuel spécialisé «Trendtage Gesundheit Luzern». En 2019, l'entreprise a obtenu pour la septième fois consécutive la certification «Top Employer» en Suisse et pour la quatrième fois le prix «Top Employer Europe».

A propos de MSD sur la plan global:

MSD est un nom commercial de Merck & Co., Inc., ayant son siège à Kenilworth, N.J., USA. MSD est une compagnie biopharmaceutique mondiale de premier plan qui depuis plus d’un siècle invente pour la vie en présentant des médicaments et des vaccins destinés aux maladies qui posent le plus de défis, y compris le cancer, les affections cardio-métaboliques, les maladies animales émergentes, la maladie d’Alzheimer et les maladies infectieuses incluant le VIH et l’Ebola.

Informations complémentaires sur www.msd.ch
Suivez-nous sur Twitter, LinkedIn et YouTube.

Contact médias MSD Suisse:
media.switzerland@merck.com | Tel. +41 (0) 58 618 30 30

Jean-Blaise Defago (Policy & Communications Director)
Liliane Elspass (Communications Lead)

© 2019 MSD Merck Sharp & Dohme AG, Werftestrasse 4, 6005 Lucerne. Tous droits réservés.

CH-CLI-00020, 07/2019