Protection de la santé grâce aux vaccins

Les vaccins peuvent nous protéger contre des maladies en ce sens qu’ils rendent notre corps immun d’une manière intelligente : ils permettent à notre organisme de reconnaitre des substances comme étant une infection comme par exemple, un virus ou des composants d’une bactérie. Cela incite le système immunitaire à produire des anticorps et à activer une mémoire immunitaire protégeant le corps lorsqu’il est confronté à l’infection réelle. Cette immunité acquise après la vaccination peut être maintenue pendant des années, des décennies, voire même pour la vie.

L’aperçu suivant montre quelques maladies qui peuvent être évitées grâce aux vaccins (Etat: avril 2019):

Cancer du col de l’utérus

Le cancer du col de l’utérus est causé par certaines souches du virus du papillome humain (HPV: en anglais Human papillomavirus). Après le cancer du sein, le cancer du col de l’utérus est celui qui concerne le plus fréquemment les femmes entre 15 et 44 ans. Il a été démontré que le virus du papillome humain (HPV) est responsable d’une grande partie des cancers du col de l’utérus de même que de toute une série d’autres types de cancers.

Hépatite B

L’hépatite B est une inflammation du foie (ictère, jaunisse) provoquée par une infection par le virus de l’hépatite B (VHB). La transmission du virus se fait par contact avec du sang ou des liquides corporels issus d’une personne infectée (par exemple, lors de rapports sexuels). L’hépatite B est hautement contagieuse. L’infection est considérée comme étant chronique lorsque les virus sont décelables plus de six mois dans le sang. L’OMS estime qu’au niveau mondial, deux milliards de personnes sont infectées par le virus de l’hépatite B (VHB). Parmi elles, 240 millions ont une maladie chronique et plus de 780’000 décèdent chaque année de ses suites. En Suisse, environ 40’000 personnes vivent avec une hépatite B.

Maladie invasive à pneumocoque (MIP)

Une MIP est causée par la bactérie Streptococcus pneumoniae, connue aussi sous le nom de pneumocoque. Sur le plan mondial, une MIP est une cause fréquente de maladie et de décès. Chez les enfants en-dessous de 2 ans, les personnes âgées de plus de 65 ans de même que chez les personnes de toutes les classes d’âge souffrant de maladies chroniques telles qu’une affection cardiaque ou pulmonaire chronique ou d’un diabète, la charge de morbidité est particulièrement élevée. Selon les estimations de l’OMS de l’année 2005, on dénombre chaque année 1,6 millions de décès dans le monde dus aux pneumocoques et le risque de contracter une MIP augmente avec l’âge chez les adultes.

Zona

Avec l’herpès zoster (zona), il s’agit d’une maladie virale invalidante fréquente causée par le virus de la varicelle qui, resté latent dans le corps pendant des années, émerge à nouveau plus tard dans la vie. En Europe, on estime qu’environ une personne sur quatre souffre d’un zona durant sa vie, engendrant des douleurs de longue durée et des névralgies post-herpétiques invalidantes.

Varicelle

Avec la varicelle, il s’agit d’une maladie infectieuse causée par le virus varicelle-zona (appelé VZV, pour varicella-zoster virus) hautement contagieux. Le virus déclenche une éruption vésiculeuse, des démangeaisons, de la fatigue et de la fièvre. La varicelle survient durant l’enfance mais tout un chacun n’ayant encore jamais eu la varicelle peut la contracter plus tard.

Rougeole

Avec la rougeole, il s’agit d’une infection virale hautement contagieuse qui peut survenir à tout âge. Elle se manifeste par de la fièvre, de la fatigue, des douleurs abdominales, une photosensibilité excessive, une inflammation de la muqueuse buccale, et s’accompagne souvent de toux, de rhume et de maux de gorge. Les cas ne présentant pas de complications guérissent assez rapidement en n’occasionnant aucune séquelle durable. Il existe toutefois un risque de complications telles qu’une encéphalite (1 cas sur 1’000), une pneumonie (10 à 60 cas sur 1’000) ou une otite (inflammation de l’oreille moyenne). Parfois, les complications de la rougeole amènent à la mort.

Oreillons

Avec les oreillons, il s’agit d’une maladie contagieuse causée par un virus. Au début de la maladie, des céphalées, un malaise et de la fièvre font partie des symptômes suivis par un gonflement caractéristique des glandes salivaires. En général, les oreillons sont une maladie infantile bénigne qui concerne avant tout les enfants entre cinq et neuf ans. Néanmoins, des adultes peuvent aussi contracter les oreillons, ce qui peut être lié à des complications sévères.

Rubéole

Avec la rubéole, il s’agit d’une infection virale contagieuse qui se caractérise, en général, par une évolution légère de la maladie qui peut survenir surtout durant l’enfance et l’adolescence. En principe, alors que la maladie progresse modérément chez les enfants, elle peut avoir des conséquences particulièrement sérieuses pour les femmes enceintes et conduire au décès du fœtus ou à des malformations congénitales connues sous le nom d’embryopathies rubéoleuses. Le virus de la rubéole se transmet par des gouttelettes expulsées par des personnes infectées lorsqu’elles éternuent ou elles toussent. L’homme est l’unique hôte connu du virus.


>> Fiche informative «Protection de la santé grâce aux vaccins (Etat: 2019, y compris les références)» à télécharger