Oncologie

Cancers liés au HPV: ce que vous devez savoir

Découvrez le papillomavirus humain, ou HPV, et les efforts de l'Organisation mondiale de la santé pour éliminer le cancer du col de l'utérus en tant que problème de santé publique.

15.06.2021

Share this article

article hero thumbnail

Saviez-vous que le papillomavirus humain, ou HPV, est un virus courant? En fait, le HPV infecte la plupart des personnes sexuellement actives au cours de leur vie.

Pour la plupart des gens, le HPV disparaît de lui-même. Mais, pour ceux qui ne parviennent pas à se débarrasser du virus, celui-ci peut provoquer certains cancers et maladies plus tard dans la vie. Malheureusement, il n’y a aucun moyen de savoir qui va ou ne va pas éliminer le virus.

Le HPV peut provoquer certains cancers et maladies chez les hommes et les femmes

Chez les femmes, le HPV peut causer le cancer du col de l’utérus, du vagin et de la vulve. Chez les femmes et les hommes, il peut également provoquer des verrues génitales, un cancer de l’anus et de l’oropharynx (un type de cancer qui peut affecter l’arrière de la gorge, y compris la base de la langue et les amygdales).

Les cancers liés au HPV en un coup d’œil

Chaque année, environ 668’000 hommes et femmes dans le monde sont diagnostiqués avec un cancer lié au HPV.

En 2018, on estime qu’un cancer sur 25 a été causé par le HPV

Le cancer du col de l’utérus est le quatrième cancer le plus fréquent chez les femmes dans le monde

Évolution de l’Organisation mondiale de la santé vers l’élimination du cancer du col de l’utérus

Des mesures importantes ont été prises pour parvenir à un monde où moins de femmes sont touchées par le cancer du col de l’utérus, mais il reste encore beaucoup à faire.

En 2020, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé sa stratégie mondiale dans le but d’accélérer l’élimination du cancer du col de l’utérus comme problème de santé publique afin de créer une dynamique en faveur de l’élimination du cancer du col de l’utérus dans le monde.

La réalisation de cet objectif nécessitera la collaboration et le soutien politique des dirigeants internationaux et locaux, du secteur privé et du public.


CH-NON-01247, 06/2021