Hero image

Notre histoire

«Nous essayons de ne jamais oublier que la vocation première de la médecine est d’aider les gens, pas de faire des profits.»

– George Merck

Depuis 130 ans, nous sommes animés par l'idée que les bons médicaments et les bons vaccins changent le monde.

Notre héritage en matière d’invention de médicaments et de vaccins se poursuit aujourd’hui. Nous adaptons notre entreprise non seulement pour le prochain trimestre mais pour le prochain quart de siècle.

1891

Fondation
Merck & Co., Inc. Rahway, NJ, États-Unis, a été fondée le 1er janvier 1891. George Merck, âgé de 23 ans, a créé sa société aux États-Unis pour distribuer des produits chimiques raffinés dans la ville de New York et les régions avoisinantes. Merck & Co., Inc., Rahway, New Jersey, États-Unis, est connu sous le nom de MSD partout en dehors des États-Unis et du Canada.

1899

Publication du premier manuel
La société a publié pour la première fois un livre intitulé The Merck Manual aux États-Unis en 1899 (aujourd’hui diffusé sous le nom de The MSD Manual en dehors des États-Unis et du Canada). Les traitements du premier manuel comprenaient la saignée pour la bronchite aiguë, l’arsenic pour l’impuissance et le pain aux amandes pour le diabète. Le manuel est ensuite devenu l’une des références médicales les plus utilisées.

1933

Création du premier laboratoire de recherche
Le laboratoire de recherche MRL a été fondé à Rahway, dans le New Jersey. Ce laboratoire représentait la première incursion dans la recherche pharmacologique et comprenait trois divisions distinctes: la recherche pure, l’Institut de recherche thérapeutique et la recherche appliquée.

Années 1940

Découverte et distribution d’un nouvel antibiotique, la streptomycine
La tuberculose a toujours été l’une des principales causes de décès aux États-Unis. En 1943, les docteurs Selman Waksman et Albert Schatz ont découvert la streptomycine, le premier traitement efficace contre cette maladie. La société a soutenu le laboratoire de recherche du Dr. Waksman et en détenait les droits de brevet. Une fois que ses avantages considérables pour la santé ont été reconnus, la société a renoncé à son brevet sur l’antibiotique afin de garantir un accès maximal aux patients.

1946

MSD réussit à produire pour la première fois de la cortisone
Après la découverte de la cortisone par les médecins de la Mayo Clinic, c’est le Dr Lewis Scarett, scientifique de MSD, qui a rendu possible la production commerciale de la cortisone, grâce au processus de synthèse chimique en 37 étapes qu’il a mis au point. La cortisone a été le premier corticostéroïde à être utilisé comme médicament. Aujourd’hui encore, les corticostéroïdes figurent parmi les dix médicaments les plus utilisés dans le monde.

1953

Fusion avec Sharp & Dohme
La fusion qui a donné naissance à Merck Sharp & Dohme (MSD) (dont le siège social est à Rahway, New Jersey, États-Unis) a permis de réunir nos vastes installations de recherche et de fabrication de produits chimiques avec le développement pharmaceutique, l’expertise en marketing et la présence internationale de Sharp & Dohme. Les installations de Sharp & Dohme à West Point, en Pennsylvanie, ont été incluses dans la fusion.

1963

Création de la première filiale suisse
La première filiale suisse de MSD est fondée à Zurich.

1963

MSD lance le premier vaccin contre la rougeole
Le développement de vaccins chez MSD est fortement associé au nom du Dr. Maurice Hilleman, qui a participé au développement de plus de 35 vaccins au cours de ses 25 années passées dans l’entreprise. À lui seul, le vaccin contre la rougeole a sauvé environ 125 millions de vies depuis 1963. Outre le premier vaccin contre la rougeole, MSD a également lancé le premier vaccin contre les oreillons et la rubéole (1967 et 1969), ainsi que le premier triple vaccin contre les oreillons, la rubéole et la rougeole (1971).

1977

Le premier vaccin contre la pneumonie a été approuvé
Le premier vaccin de MSD contre la pneumonie a été approuvé. La recherche et le développement du vaccin ont été effectués sous la direction du Dr. Maurice Hilleman.

1987

MSD s’est engagé à donner du Mectizan (autant que nécessaire et aussi longtemps que nécessaire) dans le but d’éliminer l’onchocercose.
En 1987, le Dr. Roy Vagelos, PDG, a annoncé notre engagement à donner du Mectizan, autant que nécessaire et aussi longtemps que nécessaire, dans le but de contribuer à éliminer l’onchocercose. Afin d’atteindre cet objectif, nos dirigeants ont reconnu que de nombreuses organisations dotées de compétences uniques devraient travailler en équipe. C’est ainsi qu’est né le programme de don de Mectizan (MDP), un partenariat public-privé novateur qui a influencé le développement d’autres programmes de don de médicaments.

1987

MSD a introduit la première statine commerciale
Nous avons introduit le premier médicament de la famille des statines à être approuvé par la FDA. Il est le fruit de décennies d’études menées par des scientifiques, dont les nôtres, dans le monde entier.

1996

La FDA accorde à MSD une approbation accélérée de son médicament contre le VIH
L’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments (FDA) a approuvé le médicament de MSD en un temps record de 42 jours. Au moment de son autorisation de mise sur le marché, le médicament était l’un des agents antiviraux les plus efficaces. Il a contribué à faire du VIH une infection à laquelle il est possible de survivre et a ouvert la voie à la thérapie combinée.

2006

Des progrès thérapeutiques significatifs dans le traitement du diabète
MSD a non seulement lancé le premier inhibiteur de DPP-4, mais aussi le premier nouveau traitement oral du diabète de type 2 depuis plus de dix ans. Pour cette découverte, Ann E. Weber et Nancy A. Thornberry ont reçu le discoverers’ Award de la PhRMA (Pharmaceutical Research  and Manufacturers of America).

2006

Approbation du premier vaccin contre le cancer du col de l’utérus
La FDA a approuvé le vaccin de MSD pour la prévention du cancer du col de l’utérus causé par certains types de HPV. En 2007, MSD s’est engagé à faire don de 3 millions de doses sur 5 ans pour soutenir les programmes de vaccination dans les pays à faibles revenu

2009

Fusion avec Schering-Plough
MSD et Schering-Plough ont fusionné et ont commencé à combiner leurs activités. Les filiales suisses Essex Chemie AG et MSD Suisse ont été fusionnées en 2011 et portent depuis lors le nom de MSD Merck Sharp & Dohme AG. L’ancien site d’Essex Chemie AG à Lucerne est devenu le siège social des sociétés fusionnées.

2011

Lancement de l’initiative mondiale MSD pour les mères
En 2010, une femme mourait toutes les deux minutes pendant l’accouchement et la grossesse. La plupart de ces décès auraient pu être évités. En réponse, nous avons lancé MSD for Mothers, une initiative mondiale avec des partenaires pour améliorer la santé et le bien-être des femmes avant, pendant et après la grossesse et l’accouchement. En 2019, ce programme a touché plus de neuf millions de femmes à travers le monde, dans 48 pays.

2014

Approbation accélérée d’une nouvelle thérapie immuno-oncologique
La FDA a approuvé la première thérapie anti-PD-1 (récepteur de mort programmée-1), qui agit en augmentant la capacité du système immunitaire de l’organisme à aider à détecter et à combattre les cellules tumorales. En Suisse, la thérapie a reçu sa première autorisation en 2015. MSD dispose à ce jour du plus grand programme de recherche clinique en immuno-oncologie du secteur avec actuellement plus de 1200 essais cliniques réalisés sur une grande variété de cancers et de centres de traitement (en mai 2021).

2019

MSD a reçu l’approbation de la FDA pour le vaccin contre le virus Ebola Zaïre
De la Guinée à la République démocratique du Congo (RDC), le monde a été confronté aux épidémies d’Ebola les plus importantes et les plus complexes depuis la découverte du virus en 1976. Alors que les épidémies restaient un défi pour la santé mondiale, les scientifiques de MSD, ainsi que de nombreux collaborateurs externes de tous les secteurs, sont restés à l’avant-garde des efforts déployés pour lutter contre cette maladie mortelle.

CH-NON-00880, 06/2021