Innovation

Notre engagement en faveur des traitements et de la prévention du VIH au fil des ans

Nous restons à l'avant-garde dans la lutte contre le VIH.

15.03.2021

Share this article

article hero thumbnail

Le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) demeure une menace majeure pour la santé publique. Ce virus peut provoquer le SIDA.

Depuis 1985, notre société s’est engagée dans des efforts de recherche et de développement (R&D) dans le domaine de la prévention et du traitement du VIH. Au fil du temps, nos scientifiques ont fait des découvertes importantes qui ont révolutionné le traitement du VIH.

Voici quelques moments historiques qui témoignent de ces efforts:

Previous
Next
Previous
Next
  • En 1982, les centres américains de contrôle et de prévention des maladies ont utilisé pour la première fois le terme «SIDA», ou syndrome d'immunodéficience acquise, pour décrire le syndrome clinique causé par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH). Julie Gerberding, responsable des patients, se souvient: «J'ai commencé ma formation à l'université de Californie à San Francisco au tout début de l'épidémie de sida et j'ai pris en charge les premiers patients qui étaient atteints du SIDA. C'était une maladie vraiment effrayante. Il y avait tellement d'inconnues, notamment le mode de transmission.»
  • Au milieu des années 80, MSD a lancé son programme de recherche sur le VIH en réponse à ce qu'elle percevait comme une épidémie potentielle. Nos scientifiques ont été parmi les premiers à découvrir et à développer des médicaments pour le traitement du VIH.
  • Nous avons été les premiers à publier la structure cristalline de la protéase du VIH, une enzyme essentielle à l'infectiosité du virus.
  • En 1992, MSD s'est joint à d'autres sociétés pharmaceutiques pour créer l'Inter Company Collaboration for AIDS Drug Development afin de rechercher des traitements contre le VIH. En 1993, nous avons entrepris le plus grand programme de recherche de notre histoire, déployant plus de scientifiques pour étudier le SIDA que toute autre maladie et testant des dizaines de milliers de substances.
  • La communauté VIH/SIDA a continué à réclamer des mesures. En 1995, Linda Distlerath, ancienne directrice exécutive de la politique publique et des affaires publiques des laboratoires de recherche MSD, a passé beaucoup de temps à lire le courrier envoyé par des milliers de malades du SIDA et de militants exhortant MSD à produire rapidement un traitement contre la maladie.
  • Après des années d'étude et de développement, MSD a mis au point l'un des premiers inhibiteurs de protéase. En 1995, avant l'approbation par la FDA, MSD a proposé, en collaboration avec la Food and Drug Administration américaine, des patients et des groupes de défense du VIH, un programme qui a permis de mettre gratuitement à la disposition de certains patients son nouveau traitement contre le VIH avant sa commercialisation.
  • En 1996, le traitement contre le VIH a reçu l'approbation de la FDA en un temps record de 42 jours. Il s'agissait d'une première réalisation importante pour faire du VIH une infection à laquelle il est possible de survivre.
  • En 2012, la fondation NAMES Project (avec le soutien de MSD) a lancé la tournée nationale Call My Name afin d'attirer l'attention sur la trajectoire désolante de l'épidémie de VIH dans les communautés noires des États-Unis. La tournée comprenait la création de nouveaux panneaux pour la courtepointe commémorative du SIDA et des ateliers éducatifs dans 10 villes à forte prévalence.
  • Daria Hazuda, vice-présidente, biochimiste en maladies infectieuses et directrice scientifique du MSD Exploratory Science Center, a dirigé l'équipe chargée d'identifier de nouveaux moyens d'attaquer et de traiter le VIH.
  • En 2021, nous avons conclu un accord avec Gilead pour travailler ensemble dans la communauté mondiale de lutte contre le VIH.

CH-NON-01219, 06/2021