Sensibilisation à la santé

Qu’est-ce que l’hypertension pulmonaire?

Un essoufflement, une fatigue plus rapide et une diminution des capacités physiques figurent parmi les symptômes précoces d'une hypertension pulmonaire. Découvrez les tenants et les aboutissants de cette maladie chronique rare.

17.11.2021

Share this article

article hero thumbnail

L’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) est une élévation pathologique et chronique de la pression sanguine dans les vaisseaux pulmonaires, qui peut entraîner une limitation très importante des capacités physiques. Du fait de ses symptômes peu spécifiques, il est souvent difficile de reconnaître une hypertension pulmonaire. Or, en l’absence de traitement, elle peut être mortelle.

L’hypertension pulmonaire est une maladie rare

En Suisse, selon les estimations, l’hypertension pulmonaire touche environ 125 à 425 personnes. Chaque année, 8 à 25 personnes sont nouvellement touchées cette maladie.

Le diagnostic de l’hypertension pulmonaire n’est pas simple

Initialement, les symptômes sont pour la plupart légers et peuvent évoquer d’autres maladies, notamment l’asthme, la bronchite ou le syndrome de fatigue chronique. C’est pourquoi il s’écoule en moyenne jusqu’à 2,5 ans avant qu’un diagnostic ne soit posé. Les patients perdent ainsi un temps précieux alors qu’ils auraient pu recevoir un traitement efficace plus tôt.

Les premiers symptômes de l’hypertension pulmonaire peuvent inclure:

  • essoufflement à l’effort, p. ex. en montant une côte ou des escaliers;
  • fatigabilité accrue;
  • sensation d’oppression dans la poitrine;
  • palpitations, accélération des battements cardiaques;
  • vertiges en cas d’effort physique intense;
  • capacités physiques réduites.

Au stade avancé, les symptômes suivants peuvent apparaître:

  • signes d’une diminution de la puissance d’éjection du ventricule gauche, tels que rétention d’eau dans les jambes (œdème) et obstruction des veines du cou;
  • fortes douleurs dans la poitrine, similaires à celles ressenties lors un infarctus du myocarde;
  • bleuissement des lèvres, signe d’une réduction de l’apport d’oxygène à l’organisme, causé par des valeurs de la pression artérielle basse ou en baisse.

Le traitement de l’hypertension artérielle nécessite la prise en charge par une équipe de spécialistes

Seuls des spécialistes très expérimentés sont en mesure de traiter l’hypertension pulmonaire car le traitement est complexe et doit être adapté en fonction de l’anamnèse et des symptômes de chaque patient. Il est donc important que les personnes souffrant d’hypertension pulmonaire soient traitées dans un centre spécialisé dans le domaine.

En Suisse, il existe plusieurs centres spécialisés dans l’hypertension pulmonaire, dits «centres HTAP»

Dans les centres HTAP, des experts de diverses spécialités médicales collaborent de manière interdisciplinaire afin de permettre aux patients souffrant d’hypertension pulmonaire de bénéficier d’un traitement qui leur offrira une qualité de vie optimale. Ces spécialistes savent en effet reconnaître, diagnostiquer et traiter l’hypertension pulmonaire. Les centres HTAP sont par ailleurs équipés pour la prise en charge des urgences et offrent un soutien 24 h/24 aux personnes concernées.

Aperçu des centres HTAP en Suisse

Une femme tient sa main sur sa poitrine
Icons / 16 / PlayButton Created with Sketch.

Notre engagement

Plus l’hypertension pulmonaire est diagnostiquée et traitée rapidement, plus un patient pourra voir sa qualité de vie s’améliorer. Par le biais de notre engagement, nous souhaitons contribuer à faire connaître et à promouvoir le diagnostic précoce de cette maladie.

L'équipe de la SSPH dehors, sur la pelouse

Soutien aux patients

La Société Suisse pour l’Hypertension Pulmonaire SSHP réunit des experts en la matière qui se tiennent à disposition des professionnels de santé et des patients.

CH-NON-01409, 10/2021